©  2014  Sangham - Cyr.C. - created with Wix.com

Horaires

   Lundi - Samedi

   8.00 - 21.00

 

Adresse

Plan

  • w-googleplus
  • Twitter Clean
  • w-facebook

Consultations

au Cabinet,

20 cours

du Chapeau Rouge

à Bordeaux

 

Tel : 06-44-81-26-71

 

cyrcadam@gmail.com


 

 

Les travaux du Dr Lad

 

 

Basé sur son expérience clinicienne en marmathérapie depuis plus de trente ans, le Dr Vasant Lad a développé sa propre théorie sur le mécanisme des marmas, notamment concernant les nombreux facteurs tel que ojas, tejas, prana (énergie vitale de la conscience), les qualités sattva, rajas, tamas et les voies praniques liées aux srotas (grands canaux de circulation) spécifiques et leurs organes vitaux associés.

Les marmas sont tous intimement liés à l'énergie neuroélectrique du corps, et lorsqu'un praticien touche un marma, que la pression soit légère ou profonde selon la situation, cela reste une impulsion biochimique et neuroélectrique complexe. L'énergie transmise par le touché du praticien appliquée sur le marma, traverse le marma en émettant une vibration vers les srotas et leurs organes respectivement associés, et tendra à équilibrer prana, tejas et ojas des dhatus (tissus), les srotas (canaux) eux même et les organes concernés. 

La sensibilité d'un marma est révélatrice d'un déséquilibre au niveau local ou profond. Les sensibilités peuvent refléter des perturbations des doshas, dhatus, upadhatus, srotas et des organes. Par exemple, une réaction douloureuse à une pression sur un marma qui disparaît rapidement par la suite est suggestive de déséquilibre de vata. Quand un marma reste tendre tout au long de l'application d'une pression, pitta peut être affecté. Si un marma est tendre qu'avec l'application d'une pression profonde, kapha peut être déséquilibré. De même que la souplesse d'un marma peut indiquer des problèmes cardiaques ou des troubles émotionnels. Une sensibilité sur les points Yakrut, Pliha ou Vrukka marmas peuvent suggérer respectivement le foie, la rate et un dysfonctionnement des reins. La pression sur les marmas peut être utilisé comme un formidable outil de diagnostic simple. Les mêmes marmas qui seront sollicités à des fins de diagnostic peuvent également être utilisés au cours du traitement.

 

 

 

 

 

 

La marmathérapie répond aux conditions suivantes :

 

 

  1. Les déséquilibres des Doshas.

  2. Les perturbations des Dhatus (7 tissus liés au système lymphatique)

  3. Les perturbations des Srotas (réseau physiologique visible de canaux)

  4. Les perturbations des organes

  5. Les déséquilibres de Prana, Tejas et Ojas.

 

 

 

 

 

 

 

La marmatherapie équilibre toutes les essences doshic subtiles.

 

Prana est l'essence pure de vata et est responsable de la circulation de l'intelligence cellulaire.

Tejas est la forme la plus subtile de pitta qui régit le métabolisme cellulaire.

Ojas, la forme ultra-fine de kapha, influe sur la fonction immunitaire cellulaire.

 

La stimulation des marmas peut améliorer la communication au niveau cellulaire, ce qui affecte l'intelligence cellulaire,

le métabolisme et la fonction immunitaire via les médias de prana, tejas et ojas.